logotype
img1
img2
img3
img4
img5
img6
img7
img8
img9
img10
img11
img12
img13
img14
img15
N°4
N°5
N°6
N°3
N°7
N°8
N°9

FLASH INFO 

Art Croissanceune nouvelle équipe, de nouveaux sujets, une nouvelle formule web gratuite ! 

Désormais de périodicité semestrielle, Art Croissance affirme sa volonté de partager la passion de l'art contemporain sans modération aucune en offrant une nouvelle formule web entièrement gratuite ! 

En savoir plus... 

Art Croissance ➡ N°8

Art Croissance ➡ N°7 

Art Croissance ➡ N°6

 

Art Croissance ➡ N°5

 

 Art Croissance ➡ N°4

  

 Art Croissance ➡ N°3

 

Art Croissance : 
un pont entre art contemporain & écriture

Art Croissance est un magazine dédié à l'art contemporain et son marché ainsi qu'à toute forme d'expression écrite. Le magazine se positionne donc comme un laboratoire de recherche privilégiant les passerelles entre les arts visuels et l'écriture. Ainsi, Art Croissance propose des espaces divers de réciprocité entre le monde de l'art contemporain et le monde des lettres où auteurs, poètes, écrivains, historiens et philosophes livrent leurs réflexions... 



La version gratuite numérique d'Art Croissance n°10 est en ligne ! 

Si comme l'affirme Walter Benjamin l'aura de l'oeuvre d'art a disparue à l'ère de sa reproductibilité technique, nous formulons le vœu de capturer quelques étincelles égarées sur support numérique tout en défendant l'art contemporain. Et désormais, puisque « ça marche à l'électronique » comme le chantait Léo Ferré, découvrez en un clic la version numérique gratuite d'Art Croissance n°10 ! Depuis le n°9, Art Croissance confirme sa mutation, à savoir : un magazine online interactif gratuit à destination du plus grand nombre. 

Afin d'accéder à ce nouveau numéro, il vous suffit de cliquer sur ce lien : Art Croissance N°10

Plus besoin de vous inscrire et de vous identifier dans notre espace membre pour lire les nouveaux numéros ! 

Le numéro 10 d'Art Croissance consacre un dossier spécial à la jeune création dont une partie  façonne l'art d'aujourd'hui et façonnera celui de demain. Nous avons eu un coup de coeur particulier pour le travail de Fabien Leaustic, (né en 1985), puisant dans les sciences, les mathématiques, la mécanique et la thermodynamique… La science étant ici au service de l’art afin de « dénuder » l’invisible et interroger les phénomènes du vivant.  Parallèlement, et dans la continuité de notre thématique dédiée au progrès technologique, nous interrogeons Daniel Ramirez. Philosophe et sensible au monde qui l’entoure ainsi qu'au devenir de ses contemporains, son travail n’est en rien coupé du réel et donne à lire, à écouter pour celui qui le rencontre.  Dans cette interview, il sera question entre autres de la place de l'art et de la philosophie à l'ère des avancées scientifiques ainsi que de l'incidence de ces dernières sur le genre humain…

Ce nouveau numéro mettra l'accent sur la sculpture et notamment à travers le travail de Mikayel Ohanjanyan et sa quête d’identité(s). Ses « cubes » de marbre blanc immaculés, étirés et perforés naviguant dans l'espace comme des énigmes matérielles tout autant qu'existentielles. Matière plastique et matière à réflexion se rejoignant. 

Aussi, dans ce numéro la rencontre avec Alain Boton fait quelque peu office de météorite au sein des théories officielles quant à l'oeuvre de Marcel Duchamp. A travers son ouvrage, Marcel Duchamp par lui-même (ou presque), Alain Boton nous propose une compréhension nouvelle de l’oeuvre de cette figure tutélaire de l’art contemporain qui demandera de la part du lecteur de mettre de côté ses certitudes et d’accepter une autre vision (possible) de l’aventure duchampienne qui comme chacun le sait est sans précédent dans l’histoire de l’art... 

La littérature n'étant pas oubliée… Patrick Modiano figurant dans nos pages ; son prix Nobel étant une excuse, un alibi pour témoigner d'un des écrivain majeurs de la littérature contemporaine. 

AU SOMMAIRE 

Zoom exposition :
« Une collection préserve et à la fois soustrait »Entretien avec Vincent Honoré 

Focus artiste :  
Mikayel Ohanjanyan ou l’identité dans le cubePar Sarah Corona
Laurent Belloni, cheminement sur supports de pensées... 

Rencontre : 
Entretien avec Alain Boton auteur de l'ouvrage « Marcel Duchamp par lui-même (ou presque) » 

Dossier spécial :
Jeune Création 

Point de vue : 
Par-delà beauté et laideur - Par Adeline Christova
Interrogations autour de l'art contemporainPar Raphaël Jodeau

Art & Philosophie  :
Entretien avec Daniel Ramirez

Littérature :
Modianobel - Par Romain d'Ignazio
Prix littéraires - Par Romain Vesari

Sortir : 
Parcours d'art avec le club Barter
Entretien avec Marion Guillot
 


 

En un clic, découvrez la version numérique gratuite d'Art Croissance N°9 ! 

A partir de ce dernier numéro, Art Croissance confirme sa mutation, à savoir : un magazine online interactif gratuit à destination du plus grand nombre. Afin d'accéder à ce nouveau numéro, il vous suffit de vous inscrire et de vous identifier dans notre espace membre. Pour vous rendre directement sur le formulaire d'inscription cliquez ici.  

Le numéro 9 d'Art Croissance consacre un dossier autour du progrès technologique... Ainsi, il sera question de technique, d'écologie, d'étique, et bien sûr... d'Art. L'astrophysique, les biotechnologies, les manipulations génétiques, l'intelligence artificielle, la robotique, ne cessent de se développer... Sommes-nous, du fait de cet avènement du progrès, au début d'une nouvelle humanité ?  D'un nouveau rapport au monde ? Dans la dernière série de Gérard Rancinan, A small Man in a big world, accompagnée de l'essai Un petit homme dans un vaste monde de Caroline Gaudriault, nous découvrons les contours d'un « homme nouveau » devenu trop petit pour un monde en pleine mutation et à géométrie invariable... Cet « homme nouveau » qui, comme le rappelle Caroline Gaudriault, est un homme désormais transplanté, implanté, modifié, réparé, augmenté, cryptogénéisé, contrôlé, greffé, programmé, robotisé et transfiguré... Le travail de Gérard Rancinan et Caroline Gaudriault est un témoignage attentif tout autant que lucide du possible devenir du genre humain. Cet « homme nouveau » parviendra-t-il à trouver un chant poétique libre ou échouera-t-il lamentablement ? Mais, qu'en est-il donc de l'expérience poétique dans ce contexte ? Pour Claude Ber, poète et essayiste, que nous interrogeons autour de la question du Progrès « Non seulement la poésie n’est pas incompatible avec la science et avec notre monde, mais elle lui est plus que jamais indispensable »... Quoi-qu'il en soit, cette nouvelle muse qu'est la science inspire de plus en plus d'artistes... Pour preuve, une vingtaine d’œuvres spectaculaires à la croisée des chemins entre art, science et technologie prennent place actuellement à la Cité des sciences et de l’industrie dans le cadre de l'exposition monumentale Art robotique. La découverte de cet univers techno-artistique fascinant vaut le détour et nous fait effectuer une plongée dans un futur... pas si lointain. Nous consacrons d'ailleurs une interview détaillée autour de ces œuvres insolites avec la commissaire de l'exposition  Blandine Savrda. Dans ce numéro vous trouverez également quelques pages consacrées à la littérature. Notamment avec La fête de l'insignifiance (éd. Galimard), le nouveau roman de Milan Kundera où l'écrivain mène une réflexion sur le risible et l'insignifiance de l'existence... Puis, avec Une enfance de rêve (éd. Flammarion) où Catherine Millet revient sans concession aucune sur les lieux de son enfance. Rendez-vous en fin d’année 2014 pour le prochain numéro... 

AU SOMMAIRE 

Point de vue :  
La représentation du corps : va-et-vient des années 50 à nos jours... 
 « Flux, fluidité, plasticité : penser le devenir-monde de l’art » 
Entretien avec Marion ZilioJulien Verhaeghe et Florian Gaité  

Zoom exposition :
A small Man in a big world - Entretien avec Gérard Rancinan & Caroline Gaudriault 
Bill Viola - Exposition au Grand Palais 

Actualité littéraire : 
L'art de la dérision par Milan Kundera -
Texte de Romain d'Ignazio autour du roman La fête de l'insignifiance (éd. Galimard)
Catherine Millet ou la genèse de soi 
Entretien avec Catherine Millet autour de son dernier livre Une enfance de rêve (éd. Flammarion)

Dossier spécial : progrès technologique 
Progrès technologique : liberté ou anorexie de l'être...
« Je crois à la progression de l'éthique planétaire et l'hyperhumanisme »
Entretien avec Hervé Fischer
« La poésie n’est pas un lamento passéiste, qui s’opposerait au modernisme, 
à la science, à notre monde »
Entretien avec Claude Ber 
Art robotique 
Exposition monumentale à La Cité des sciences et de l’industrie - Entretien avec Blandine Savrda

Focus artiste : 
Le MétaHisme - Entretien avec Patrick Laumond 
De peintures en gravures : figer le temps...
Regard sur le peintre et graveur de Yu Jen-chih

Questionnements : 
Les jeux de l'art et de l'argent - Entretien avec Marie-Hélène Grinfeder

 


 

Art Croissance N°8 disponible en version numériqueinteractive gratuite expurgée !

A compter de ce numéro, Art Croissance s'ouvre encore plus au numérique et se dote d'une version interactive numérique consultable gratuitement sur notre site. Pour accéder à ce contenu gratuitement, il vous suffit de vous inscrire et vous identifier dans notre espace membre. Pour vous rendre sur le formulaire d'inscription cliquez iciNos membres recevront également des invitations gratuites pour des événements culturels (salons d'art, vernissages, tables rondes etc...)

Dans ce nouveau numéro d’Art Croissance, nous reconfirmons notre souhait d’établir des passerelles entre art, littérature et philosophie. Ainsi nous consacrons plusieurs interviews à des philosophes, dont le champ d’action et de réflexion ne se cantonnent pas uniquement à la philosophie, qui nous livrent leur pensée sur les grands sujets préoccupant notre revue. 

La littérature figure aussi en bonne place avec deux articles faisant tous deux écho à l’actualité. Le premier, consacré au suicide chez les écrivains* ; le second, traitant de l’homo-sexualité dans la littérature. Nous sommes aussi heureux de donner la parole à Thierry Laisney de La Quinzaine Littéraire qui travailla des années avec Maurice Nadeau, récemment disparu, et pour lequel nous avions le plus grand respect. Pour finir, Franz-Olivier Giesbert qui nous a reçus, entre deux accalmies, dans les bureaux du Point pour nous parler de littérature, de son dernier roman et de gastronomie...

Quant au monde de l’art, nous consacrons une interview à l’artiste Mohamed El baz (installation Love Suprem en couverture) dont le travail a séduit notre rédaction par son caractère engagé et abordant sans concession les problématiques de notre temps. Aussi, vous trouverez des articles entre autre consacrés au body art, à la notion de contemporanéité dan l’art ou encore le statut de l’œuvre d’art au sein de notre société consumériste.

Ce dernier numéro bénéficie aussi d’une nouvelle interview d’Hervé Fischer autour de son livre L’avenir de l’art. Artiste et écrivain, Hervé Fischer s’interrogea bien avant l’heure sur des problématiques arti-stiques essentielles qui aujourd’hui pendouillent à retardement aux lèvres de tous...

Enfin, nous n’en oublions pas le marché de l’art à travers le galeriste Thomas Bernard de la galerie Cortex Athletico. Nous vous donnons rendez-vous fin octobre prochain pour le nouveau numéro d’Art CroissanceArs longa, vita brevis !

*ERRATUM : Suite à une inversion de fichiers, comme vous l'avez remarqué quelques innocentes coquilles saupoudrent l'article "Les suicidés de la littérature". In vina coquillas, nous nous en excusons.

 


 

Art et littérature, zones de résonnance 


Ce numéro d’Art Croissance (n°7) donne la part belle au dessin contemporain, expression artistique essentielle qui jouit d’un attrait toujours plus croissant tant auprès des acteurs de l’art que des artistes eux-mêmes. C’est aussi à travers ce numéro que nous officialisons une part de plus en plus importante consacrée à la littérature et sa réciprocité avec les arts visuels. En effet, après avoir par le passé créé des zones de résonnance entre art et littérature, nous souhaitions aujourd’hui que ces deux grandes matrices fondatrices du génie humain cohabitent  de manière symbiotique dans notre nouvelle rubrique nommée Arts & Lettres.Art Croissance a aussi croisé la route d’artistes inscrits dans les problèmatiques de notre temps, ces derniers témoignant chacun à leur manière, d’une diversité intellectuelle et plastique. Nous nous sommes aussi interrogés sur certaines dérives du monde de l’art contemporain et donc la nécessité (même naïve) de repenser la notion même d’œuvre d’art...

 


 

2013, première année
post-ARTpocalyptique...

Puisque rescapés du calendrier maya nous sommes, cette nouvelle année s’annonce comme une année de transition. C’est ainsi la possibilité, puisque l’occasion nous est donnée, de revenir aux fondamentaux… Pour ce qui a trait au magazine Art Croissance N°6, il s’agit de rappeler que pour nous la vocation d’une revue d’art est de témoigner mais aussi d’informer non sans oublier de replacer dans un contexte historique, social, politique et culturel un mouvement, un artiste, une œuvre… Et c’est entre autre la spécificité de notre revue, de ne pas omettre de donner la parole aux acteurs du marché de l’art quand bien même s’ils ne sont pas artistes. De plus, ne rien imposer et laisser le lecteur seul juge afin qu’il devienne à son tour critique et acteur de la revue. Notre positionnement, bien qu’axé sur l’art contemporain, ne s’interdit pas de s’hasarder sur des créateurs ou bien des mouvements majeurs antérieurs. Honnêteté, éclectisme, impartialité quant à nos choix... Ceci, afin d’aboutir à un décloisonnement dynamitant tout sectarisme, toute obédience artistique ou tout ostracisme de pensée. Enfin, choisir et défendre au-delà de toute notion de cote mais en ne s’interdisant pas de parler d’un artiste même s’il n’est plus émergent et fait le bonheur des salles de ventes, Art Croissance est tout cela à la fois... C'est-à-dire une vision double et impartiale tant sur le marché de l'art contemporain que sur les démarches artistiques qui gravitent autour de celui-ci... Dans ce premier numéro de l’année 2013, nous poursuivons et signons dans une ligne éditoriale qui ne se dément pas, conforme qu'elle est à nos amours premiers. Ainsi, nous avons le plaisir d’accueillir trois artistes dont la main reste le médium de base de leur travail, à savoir : Philippe Pasqua (visuel ci-dessus), Ernest Pignon Ernerst et Djamel Tatah.

Nous n’en oublions pas pour autant la photographie contemporaine avec Franck Perrin (visuel Ruinesci-contre) et Marcus Lyon à travers leur regard sur notre société capitaliste. Des interviews, au-delà des sentiers battus, via  l'artiste et essayiste Hervé Fischer ainsi que l'écrivain Raphaël Denys ; ces derniers dépassant le simple cadre artistique en bifurquant vers la sociologie, la philosophie ou la littérature. Des artistes qui par leur démarche nous tiennent particulièrement à cœur sont aussi présents : le sculpteur Laurent Belloni, le plasticien Younès Rahmoun (visuel Darra-Sawt ci-dessous) ainsi que le collectif Studio 21bis... Afin d'agrémenter le tout, trois articles de fond qui ne manqueront pas de supporters ou de détracteurs. Dans ce numéro, Art Croissance propose aussi une réflexion sur les rapports étroits entre l'Art et la propagande, et ceci de l'Antiquité à nos jours...  Le lecteur pourra ainsi voyager à travers les époques et les régimes, puis porter un 

regard critique sur un art de propagande subtilement dissimulé au sein même de notre société contemporaine. Pour conclure, nous n'en oublions pas pour autant une des facettes de notre ligne directrice initiale, ponctuant le magazine par des articles traitant du marché de l'art et de son environnement macro et micro. Nous vous souhaitons par avance à toutes et tous bonne lecture de ce premier numéro de l'année « post-apocalyptique » et vous invitons, tout autant que nous, à méditer sur cette phrase prophétique d'André Malraux : « La culture, ce qui a fait de l'Homme autre chose qu'un accident de l'univers. »